Je vends mon terrain à un
promoteur immobilier

+20%
Les promoteurs immobiliers achètent les terrains en moyenne 20% plus cher que les particuliers

À qui vendre mon terrain/ma maison ?

Un particulier

Schéma simple et classique
Je passe par une agence immobilière
Je vends lorsque l’agence a trouvé un acheteur
Je verse une commission à l'agence immobilière

Un promoteur immobilier

Je vends mon terrain plus cher
Je permets la réalisation d’un projet utile
J'ai besoin de me faire accompagner sur le projet
Je ne verse aucune commission

Quelles sont les personnes concernées ?

Propriétaires de :
Terrain nu
Maison avec terrain
Entrepôt
Usine
Garage
Friche

Retour d'expérience : témoignages

Contactez-nous pour votre projet


Estimation gratuite
04 21 54 88 77
Être rappelé(e)

Pourquoi surélever son immeuble ?

Surélever son immeuble est une pratique architecturale qui consiste à ajouter un ou plusieurs étages sur un bien déjà construit. Ce processus est très en vogue ces derniers temps, notamment en raison de la pénurie de logements qui sévit en France et surtout en région parisienne. La surélévation d’immeuble permet en effet de créer des logements et donc de pallier petit à petit au manque d’habitations. Si cette pratique confère des avantages au propriétaire ou aux copropriétaires d’un immeuble, elle suppose toutefois des frais et certaines démarches. Combien ça coûte ? Puis-je faire surélever mon immeuble gratuitement ? Quels sont les bénéfices d’une surélévation ? Surelever.fr répond aux questions fréquemment posées dans le cadre d’un projet d’extension verticale.

La surélévation, un projet d’extension coûteux qui vaut le coup

Avant de se lancer dans un projet de surélévation d’immeuble, il est de rigueur de s’assurer que son bien puisse faire l’objet d’une telle extension. C’est pourquoi les propriétaires et copropriétaires sont nombreux à se demander comment savoir gratuitement si leur bien est éligible à la surélévation. Surelever.fr revient en détails sur la procédure à suivre pour s’assurer de façon gratuite qu’un immeuble peut être surélevé.

Faisabilité du projet et surélévation de plusieurs étages

Il apparaît dans les faits que le Plan Local d’Urbanisme (PLU) est un allié de qualité pour connaître la faisabilité d’un projet d’extension, qu’il soit vertical ou horizontal. Ce document regroupe en effet toutes les normes architecturales et visuelles qui doivent être respectées au sein d’une commune. À ce titre, le PLU indique si un immeuble peut, ou non, dépasser une certaine hauteur. C’est dans cette optique qu’il est possible de vérifier gratuitement l’éligibilité d’un bien à la surélévation.

Une fois la faisabilité du projet vérifiée, il peut arriver que des (co)propriétaires souhaitent faire surélever leur immeuble de plusieurs étages. Dans ce cas, il faut à nouveau vérifier que le projet est autorisé par le PLU et par la commune dans laquelle se situe leur bien. Il apparaît en effet qu’il est parfois envisageable d’ajouter un étage à un immeuble, mais que plusieurs étages ne peuvent être construits, conformément au PLU. Surelever.fr répond aux questions des (co)propriétaires concernant la surélévation d’immeuble sur plusieurs étages.

Faire surélever un immeuble, combien ça coûte ?

Surélever signifie ajouter un ou plusieurs étages, c’est pourquoi il est finalement logique que des travaux soient nécessaires dans le cadre de cette pratique. Concernant le budget à allouer pour un projet d’extension verticale, il varie selon plusieurs critères. L’emplacement du bien, le nombre d’étages à ajouter, les matériaux utilisés, etc. Tous les éléments précités sont à intégrer au calcul du prix des travaux de surélévation.

Au-delà des travaux, il est de rigueur de prendre en compte toutes les autres dépenses pour mener à bien la surélévation de son immeuble. Il apparaît par exemple que ces projets sont indissociables de l’intervention d’un architecte, dont il faut alors considérer les honoraires. Surelever.fr présente le coût d’une surélévation ainsi que les bénéfices qui peuvent y être liés. Dans les faits, surélever son immeuble est un projet certes coûteux, mais qui confère divers bénéfices aux propriétaires ou copropriétaires :

  • revalorisation de l’immeuble ;
  • revenus locatifs liés aux nouveaux logements créés ;
  • partage des charges avec les nouveaux occupants ;
  • etc.

Faire surélever gratuitement un immeuble : comment faire ?

Il peut arriver que l’ensemble des membres d’une copropriété ne soient pas d’accord avec le projet de surélévation. Ce désaccord provient bien souvent du coût de ce type de projet. Il s’agit en effet d’un projet lourd, qui nécessite l’intervention d’un architecte et d’autres professionnels du BTP. Afin d’obtenir le consentement de l’ensemble de la copropriété, il est possible de déléguer la surélévation d’un immeuble à un promoteur pour l’obtenir gratuitement. Cette pratique suppose toutefois de céder son droit à la surélévation, et donc de partager sa propriété. Il apparaît que le promoteur prend en charge la gestion et le financement de la surélévation, mais qu’il devient propriétaire des logements ainsi créés. Les (co)propriétaires qui souhaitent faire appel à un promoteur pour un projet d’extension verticale s’interrogent sur de nombreux aspects. Surelever.fr permet de comprendre le fonctionnement de la cession de surélévation, et de trouver un promoteur ou un bâtisseur pour son projet.

Si le partage de la propriété peut constituer une contrainte pour certains copropriétaires, il est important de rappeler que travailler avec un promoteur confère de nombreux avantages. En effet, le promoteur a pour ambition de vendre ou de louer ses biens et il n’hésite pas, pour ce faire, à effectuer des travaux d’embellissement dans l’immeuble. Ainsi, il est possible de profiter d’un ravalement de façade gratuit en cédant son droit à la surélévation à un promoteur. Surelever.fr revient en détails sur le ravalement de façade gratuit dans le cadre d’une surélévation. Aussi, il n’est pas rare que le promoteur procède à l’installation d’un ascenseur au sein de l’immeuble par exemple. À savoir que ces travaux ne nécessitent aucune participation financière de la part des copropriétaires.